[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > État des textes qui contredisent toute idée de collaboration.

État des textes qui contredisent toute idée de collaboration.


Si l'on envisage l’hypothèse selon laquelle (comme le voulait Pierre Louÿs et comme le rêvent ses disciples) la collaboration officielle de Psyché masquerait une collaboration secrète, il faut alors se demander:

a – pourquoi si Corneille avait écrit toute l’œuvre de Molière, il aurait écrit le Don Juan en prose, alors que, outre son extraordinaire facilité à faire des vers, jamais il ne s’est laissé aller à écrire une seule de ses propres œuvres en prose; et ce, alors même qu’un vif débat s'était produit au début des années 1640, les théoriciens estimant que la vraisemblance théâtrale (qui commandait aussi les fameuses règles) était incompatible avec une énonciation en alexandrins rimés, ce qui avait amené plusieurs auteurs à faire représenter des tragédies en prose. Dès lors, dans la mesure où Corneille était hostile à la prose théâtrale et puisqu’il ne lui faudra qu’une quinzaine pour mettre en vers la prose des trois quarts de Psyché, on ne voit pas pourquoi il aurait choisi de ne pas versifier Don Juan en 1665.

b- pourquoi c’est à Thomas Corneille que la veuve Molière a commandé en 1677 une réécriture de Don Juan en vers et édulcorée [NB. La pièce a été représentée et publiée sous le nom de Le Festin de Pierre, qui était le titre de la pièce de Molière, Don Juan ayant été rajouté par les éditeurs posthumes de 1682]. Curieuse initiative, assurément, si l’on adopte le point de vue de Louÿs et de ses disciples: en 1677 Pierre Corneille était encore bien vivant et en forme, et c'est à Thomas Corneille qu'on demande cette réécriture, alors que selon Louÿs ce serait Pierre qui aurait fait la version en prose douze ans plus tôt! Pierre Corneille s’était alors retiré du théâtre depuis 1674, mais il écrivait encore des poèmes et des vers de circonstance: il aurait donc eu tout le temps et toute facilité pour versifier et édulcorer sa première version… Nous reviendrons ailleurs sur cette collaboration posthume entre Thomas Corneille et la veuve Molière.

____________________________________________________________

Page précédente: Les témoignages sur la collaboration.

Sous-chapitre suivant: Leurs statuts respectifs à la Cour

Chapitre en cours: Relations entre Corneille et Molière (chap. 2)

Partie en cours: État de la question (Première Partie)




Présentation | Plan général | Plan détaillé | Index des pages | Accès rédacteurs