[retour à un affichage normal]

Accueil > Outils > Témoignage portant spécialement sur le fait d’avoir vu Molière écrire.

Témoignage portant spécialement sur le fait d’avoir vu Molière écrire.


Les disciples de Louÿs prétendent que personne ne déclare avoir vu Molière écrire. L’argument est bizarre, car il n’est pas si fréquent que des témoins aient pu voir écrire un grand auteur du XVIIe siècle. Et, justement, personne ne déclare avoir vu Corneille, Racine, La Fontaine écrire… Dès lors, pourquoi les disciples de Louÿs exigent-il de Molière ce qu’ils ne se soucient pas de rechercher chez ses confrères?

Cet argument est d’autant plus vain que, concernant Molière, nous disposons justement du témoignage non négligeable de Boileau;

Voir ce qu’a rapporté Brossette: (correspondance Boileau-Brossette, Appendice 515)

«Il [Boileau] m’a encore dit ces deux-ci des Femmes savantes, Sc. 1 :
Quand sur une personne on ne peut s’ajuster,
C’est par les beaux côtés qu’il la faut imiter.
M. Despréaux m’a dit qu’il avait voulu souvent obliger Molière à corriger ces sortes de négligences, mais que Molière ne pouvait jamais se résoudre à changer ce qu’il avait fait.
M. Despréaux lui ayant fait sentir la faiblesse de ces deux derniers vers, Molière pria M. Despréaux de les rajuster, tandis qu’il allait sortir un moment avec sa femme (car M. Despréaux était alors chez Molière). M. Despréaux s’en défendit, mais il ne laissa pas de les changer ainsi :
Quand sur une personne on prétend se régler,
C’est par les beaux endroits qu’il lui faut ressembler.
M. Molière approuva le changement, et il n’a pas laissé, dans l’impression, de conserver : « C’est par les beaux côtés, » ce qui fait une consonance vicieuse avec la fin du vers, outre qu’on ne dit pas : ressembler à quelqu’un par ses beaux côtés.»

Un peu plus loin, p. 516-517:

«Molière remplissait une fois son idée et son plan, après quoi il ne corrigeait plus. Il se laissait entraîner à d’autres idées.»

_________________________________________________________

Page précédente: Récapitulation à la fin du siècle

Page suivante: A contrario, Molière attaqué mais pas nié comme auteur de ses œuvres.

Sous-chapitre en cours: Molière reconnu comme auteur par tous ses contemporains

Chapitre en cours: Molière auteur, les témoignages contemporains (chap. 1)

Partie en cours: État de la question (Première Partie)




Présentation | Plan général | Plan détaillé | Index des pages | Accès rédacteurs